Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par pandiwan le Jeu 20 Juin 2013 - 20:38

:cool::cool::cool:

_________________


Alfiste sans Alfa !  Very Happy
avatar
pandiwan
Adhérent CAFSP.

Messages : 20080
Inscrit le : 20/08/2010
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par Forza!!! le Jeu 5 Sep 2013 - 11:22




alfajedi a écrit:Moi j'ai tout lu. Y a un peu de parti-pris contre Fiat mais c'est pas mal. La 155 est quand même une bonne voiture et les GTA sont aussi des objets de rêve.

Très bon article mais d'accord avec Jedi c'est dommage qu'il y ait ce parti pris contre Fiat sous qui Alfa à fait naître de grandes autos (164, 156, 147, GTA et bientôt 4C etc.) mais l'article est cependant très bien écrit et instructif.
avatar
Forza!!!
Adhérent CAFSP.

Messages : 360
Inscrit le : 03/09/2013
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par pandiwan le Jeu 5 Sep 2013 - 11:31

Merci ! Juste une remarque : la 164 doit autant à Alfa qu'à Fiat, puisque c'était un programme commun Alfa-Fiat-Saab, et non pa ssimplement le replâtrage d'un chassis Fiat avec un joli logo Alfa. Tout-à-fait différent.

Je hais ce que Fiat a fait d'Alfa. Aujourd'hui, il semblerait que les gens de Fiat aient compris qu'une Alfa ne peut et ne doit pas être une Fiat recarrossée, ce qui laisse de l'espoir.

_________________


Alfiste sans Alfa !  Very Happy
avatar
pandiwan
Adhérent CAFSP.

Messages : 20080
Inscrit le : 20/08/2010
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par Forza!!! le Jeu 5 Sep 2013 - 11:33

Exact pour la 164 , j'avais lu que Alfa voulait la sortir en traction déjà c'est bien cela?
avatar
Forza!!!
Adhérent CAFSP.

Messages : 360
Inscrit le : 03/09/2013
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par pandiwan le Jeu 5 Sep 2013 - 11:46

oui. c'était leur dernière bouée de sauvetage avant le naufrage.

Il faut bien comprendre que Fiat n'a racheté Alfa que pour des mauvaises raisons. En effet, Alfa Romeo a toujours été un concurrent majeur de Fiat qui n'a jamais réussi à implanter une gamme "sportivo/luxueuse" pour couper l'herbe sous le pied à Alfa.

Or, la gestion publique d'Alfa, qui avait été efficace depuis sa reprise par l'IRI dans les années 30 (et non après la 2ème guerre mondiale comme je l'ai écrit par erreur), s'est révélée totalement dépassée dès la fin des années 60, ce qui a conduit à la perte ce constructeur glorieux.

Alfa devenant donc un fardeau pour l'administration Italienne, celle-ci s'est résolue à vendre la marque au milieu des 80's. Et qui était sur les rangs et candidat le plus sérieux ? Les Ricains de Ford qui s'étaient déjà fait souffler Ferrari en 69 ! Par Fiat d'ailleurs !


Fiat, craignant qu'avec les moyens de Ford Alfa puisse se relancer et redevenir un concurrent sérieux, s'est empressé de trouver le pognon et de faire pression sur le gouvernement de l'époque pour racheter Alfa Romeo.

Et s'est ensuite soigneusement attelé à démanteler cette marque pour en faire uns simple division à peu près sportive, tuant dans l'oeuf tout projet susceptible de faire de l'ombre à ses proprres produits.

Voilà la politique d'enc...és de Fiat.

Je te conseille à ce sujet d'aller dans le topic "Alfa et la presse" et de lire les scans d'Octane sur la GTA. Il y a une interview d'un ancien mécano d'Autodelta qui explique pourquoi il a quitté Alfa quand Fiat est venu mettre son nez à Arese.... Instructif et révélateur de la volonté de Fiat...

_________________


Alfiste sans Alfa !  Very Happy
avatar
pandiwan
Adhérent CAFSP.

Messages : 20080
Inscrit le : 20/08/2010
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par Forza!!! le Jeu 5 Sep 2013 - 12:03

Wink sauf que là maintenant la donne quand même changé on le voit avec la 8C et surtout la 4C qui n'est qu'un début , clairement la ils cherchent à faire d'Alfa une marque sportive "accessible" comme l'était la marque dés le début des 50's avec la 1900 et surtout la Giu!
avatar
Forza!!!
Adhérent CAFSP.

Messages : 360
Inscrit le : 03/09/2013
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par Forza!!! le Jeu 5 Sep 2013 - 12:05

Puis je précise que je suis venu à Alfa et aux anciennes par des Alfa 155, 156, 159 et 145, ce qui prouve quand même à mes yeux que la marque a toujours eu quelque chose en plus qui donne le célèbre virus Alfa. Personnellement je prends autant de plaisir à conduire mon 116 que ma petite 145 ou encore la très efficace Giu 170 Multiair.
avatar
Forza!!!
Adhérent CAFSP.

Messages : 360
Inscrit le : 03/09/2013
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par pandiwan le Jeu 5 Sep 2013 - 12:32

Forza Alfa 159 a écrit:Wink sauf que là maintenant la donne quand même changé on le voit avec la 8C et surtout la 4C qui n'est qu'un début , clairement la ils cherchent à faire d'Alfa une marque sportive "accessible" comme l'était la marque dés le début des 50's avec la 1900 et surtout la Giu!
on est d'accord. : il ne leur aura fallu que. 30 ans pour s'apercevoir qu'une Alfa n'est pas une Fiat...

petite erreur toutefois. : jusqu'aux années 80, Alfa n'était pas du tout une marque accessible, c'était du premium bien plus cher que la moyenne
.Et Fiat repositionne la marque sur ce segment. Les futures Alfa seront concurrentes de BMW, Audi & co et donc dans les mêmes zones de tarifs. Faut pas s'attendre à du " chic et pas cher"

_________________


Alfiste sans Alfa !  Very Happy
avatar
pandiwan
Adhérent CAFSP.

Messages : 20080
Inscrit le : 20/08/2010
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par Forza!!! le Jeu 5 Sep 2013 - 12:37

Quand je disais accessible j'entendais accessible au plus grand nombre pas comme les Alfa d'avant guerre mais il est clair que c'était déjà une marque premium! Wink
avatar
Forza!!!
Adhérent CAFSP.

Messages : 360
Inscrit le : 03/09/2013
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par pandiwan le Jeu 5 Sep 2013 - 12:48

ah ok, j'avais pas compris dans ce sens-là Wink

Effectivement, je te rejoins sur cette définition d' "accessible"

_________________


Alfiste sans Alfa !  Very Happy
avatar
pandiwan
Adhérent CAFSP.

Messages : 20080
Inscrit le : 20/08/2010
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par pandiwan le Mar 18 Nov 2014 - 12:03

Milan, bureau d'études Alfa Romeo, fin des années 60. Les ingénieurs en charge du développement de la future berline haut de gamme définissent les solutions techniques qui seront appliquées sur ce modèle.
Pour le moteur, la question est vite réglée, c'est le bialbero qui animera cette auto.
Pour le châssis c'est plus ouvert, plusieurs pistes se présentant : soit une architecture classique avec moteur/boîte à l'avant et pont rigide, soit traction avant, soit quelque chose de plus original et raffiné.

Très vite la traction avant est abandonnée, et le choix entre deux architectures propulsion s'impose.
A l'époque, pas de CAO, il faut tester de façon quasiment empirique en allant valider, ou pas, sur le terrain ce qui a été imaginé sur les planches à dessin.

Et que font les équipes d'Alfa pour se décider ? Tout simplement, ils choisissent une route-étalon en montagne et font évoluer sur ce terrain deux produits maison : une Giulia et une Sportiva 2000 Bertone. Le but est de savoir laquelle de ces deux autos sera la plus performante sur un tracé exigeant.

Mais pourquoi ces deux autos précisément ?
Eh bien, la Giulia s'impose naturellement car elle est le modèle classique de berline sportive et peut donc servir de référence.
La Sportiva 2000 Bertone, quant à elle, est choisie pour une de ses spécificités : le train arrière De Dion équipé d'un parallélogramme de Watt et de freins (à tambours) inboard.

"Mais cékoidon cette 2000 Sportiva Bertone ?????" se demande la foule des Alfistes. Eh bien, c'est une étude de style de 1954 extrêmement réussie mais qui ne sera jamais produite en série et qui ressemble à ça :



C'est beau, ça va vite (environ 220 km/h), bref, c'est une Alfa.

Mais revenons à notre route de montagne. A l'issue des tests, la conclusion s'impose : la Sportiva est largement plus efficace que la Giulia et établit la nette supériorité de l'architecture Transaxle sur l'architecture classique.

Décision est donc prise de poursuivre dans cette voie.

Avant d'aller plus loin, quelques définitions et explications s'imposent. je vais donc m'attarder sur les termes "transaxle", "De Dion" et "Parallélogramme de Watt".

1) TRANSAXLE
Ne concerne que les voitures "propulsion".Ce terme désigne un mode de transmission qui s'étire tout le long de la voiture, par opposition au mode "classique" où la boîte est accolée au moteur.
Sur une voiture "transaxle", la boîte de vitesses et le pont sont rassemblés à l'arrière, le moteur restant tout seul à l'avant. L'avantage majeur induit par cette disposition est une répartition des masses idéales de 50 % sur l'avant et 50 % sur l'arrière, procurant un équilibre parfait et donc une excellente tenue de route.
Les exemples les plus connus de transaxle se trouvent chez Alfa avec la série des 116 et chez Porsche avec les 924/944.
Exemple d'architecture transaxle :




2) ESSIEU DE DION


Un essieu De Dion est un essieu rigide qui ne supporte pas le carter de pont, celui-ci étant fixé à la caisse.

Exemple d'essieu De Dion :



Cet essieu étant rigide, il ne présente pas autant d'efficacité qu'une suspension à roues indépendantes et a besoin d'être amélioré par un  système de guidage : le

3) PARALLELOGRAMME DE WATT

Ce système consiste en deux barres fixées à la fois sur la caisse et sur l'essieu et destinées à contrer les mouvements longitudinaux parsaites de l'essieu. Le but étant de conserver une adhérence maximale en maintenant les roues perpendiculaires à la route.
Une image  étant plus explicite, vous verrez ci-dessous les éléments constitutifs de ce système :




Je profite de cette insertion d'image pour rappeler quelques vérités : si aujourd'hui Alfa n'et plus que l'ombre d'elle-même et que les constructeurs Allemands règnent en maître grâce à leur image de marque basée sur la qualité et la technique, il n'en a pas toujours été de même.
J'en veux pour preuve les raffinements techniques dont disposait l'Alfetta à sa sortie en 1973 (oui oui ça fait bien 41 ans) : moteur tout alu double arbre à cames en tête avec deux carburateurs double corps, 4 freins à disques, architecture transaxle, boîte 5 vitesses. A cette époque, AUCUNE autre auto de grande série ne pouvait rivaliser sur le plan technique. Je dis bien AUCUNE. C'est dire l'avance qu'avaient les Milanais sur la concurrence. Et l'Alfetta était à ce point avancée que certaines des solutions techniques utilisées lors de sa conception sont aujourd'hui encore utilisées et présentées comme des nouveautés par les Allemands !!

L'image de parallélogramme de Watt que j'ai insérée provient ainsi du site d'Opel qui met cette solution en avant pour vanter la tenue de route de l'Astra GTC ! La Smart et les premières Mercedes Classe A étaient dotées d'un train arrière révolutionnaire  : un essieu De Dion avec parallélogramme de Watt... La Mercedes (encore...) Classe S des années 90 a amené une grosse nouveauté, à savoir que son V12 pouvait fonctionner sur un seul banc de cylindres lorsque le conducteur n'avait pas besoin de toute la puissance. Super mais ceci n'a été possible que parce que Mercedes a racheté à Alfa le brevet de la solution CEM mise en oeuvre expérimentalement sur des taxis Alfetta au début des années 80... Tout le monde s'extasie (à juste titre) sur les VANOS BMW et VTEC Honda, systèmes permettant de décaler la distribution pour atteindre de hauts régimes sans souci. Mais qui a inauguré ce genre de solution sur l'Alfetta QO ?? Hmmmm ?

Et notre châssis 116 alors ? eh bien, il présentait un ultime raffinement, à savoir les disques de frein arrières accolés au différentiel afin de réduire encore le poids des masses non suspendues. Nous avons donc à l'arrière un pont, une boîte et des freins solidaires de la caisse, un pont bien guidé et juste les roues en masses non suspendues. Léger et efficace.

A l'avant, nous retrouvons une suspension à double triangulation, solution directement issue de la course et des barres de torsion pur remplacer les ressorts, solution plutôt orientée confort et gain de place.

Cette implantation présentait toutefois un écueil : la longueur de la tringlerie de commande de boîte qui générait imprécision et guidage aléatoire.

L'image ci-dessous permet de bien visualiser l'implantation de toutes ces solutions :



Qui a déjà conduit une Alfetta ou l'un de ses dérivés sait ce que ce châssis peut amener en termes de plaisir de conduite et de sécurité. Il est d'autant plus regrettable qu'Alfa n'ait pas eu les moyens de développer ce châssis car ils auraient pu aller beaucoup plus loin : roues indépendantes à l'arrière, amélioration de la chaîne cinématique en réalignant l'arbre de transmission et en l'enfermant dans un tube de poussée, réétude de la commande de boîte élargissement des voies et autres....

Tout ceci était possible, et un autre l'a fait : Porsche sur ses 924 et 944.


Dernière édition par pandiwan le Mar 18 Nov 2014 - 18:56, édité 1 fois

_________________


Alfiste sans Alfa !  Very Happy
avatar
pandiwan
Adhérent CAFSP.

Messages : 20080
Inscrit le : 20/08/2010
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par Elbubu le Mar 18 Nov 2014 - 12:14

Merki Pandi ...
avatar
Elbubu

Messages : 13805
Inscrit le : 22/07/2010
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par doo_mag le Mar 18 Nov 2014 - 18:49

merci !

doo_mag
Adhérent CAFSP.

Messages : 510
Inscrit le : 23/07/2012
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur http://captaindoomag.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par miky le Mar 18 Nov 2014 - 18:53

excellent, merci pandi cheers

_________________
alfa romeo 90 2.5 V6 Quadrifoglio Oro - alfa romeo 33 1.5 giardinetta 4x4


Tu vois, le monde se divise en deux catégories: ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses
avatar
miky
Adhérent CAFSP.

Messages : 35284
Inscrit le : 01/07/2010
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par gtv thierry30 le Mar 18 Nov 2014 - 19:02

miky164 a écrit:excellent, merci pandi cheers

+1
avatar
gtv thierry30

Messages : 1580
Inscrit le : 15/09/2013
Age : 55

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par labeox46 le Sam 22 Avr 2017 - 18:26

Bonsoir de la part d'un nouveau membre et Bravo pour le soin du sujet traité ( 116 ) J'ai moi meme roulé en Alfa pendant des années avec beaucoup de bonheur ! Mécanicien de profession (27 ans chez Alfa )votre sujet est tr-s bien expliqué. la photo de ma première ! Bonne soirée a tous les mordus du bialbero J.M.D. :cool:
avatar
labeox46

Messages : 20
Inscrit le : 12/04/2017
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par pandiwan le Sam 22 Avr 2017 - 18:32

Merci beaucoup !

_________________


Alfiste sans Alfa !  Very Happy
avatar
pandiwan
Adhérent CAFSP.

Messages : 20080
Inscrit le : 20/08/2010
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire subjective du fabuleux châssis 116

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum