Alfa France Sud Passion
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
50.99 €

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

+5
Snake
naibaf
bertone
pandiwan
vito116
9 participants

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Lun 10 Déc 2012 - 18:28

suite de la nouvelle
Le GTV de feu Vito arrriva vers deux heures du matin dans le garage de la B.A.V.E. où il fut réceptionné par BRUNO le chef mécanicien, Bruno était de mauvaise humeur car il avait été appelé en urgence dans la nuit alors qu'il était au chevet de sa femme qui souffrait d'un mal mystérieux que les médecins les plus éminents de la NEW FALAISE n'avaient jamais réussi à diagnostiquer. C'est donc en ruminant de sombres pensées, qu'il enregistra l'arrivante et qu'il posa les scelllées sur la porte du box numéro 116 du 5ème sous-sol. Il grogna à la pensée qu'il devrait maintenant attendre les fouines du SS2I (Service de Sécurité Intérieure et Interpolices) qui étaient réputés pour leur morgue, leur omnipotence et pour leur violence. Ils jouissaient des pleins pouvoirs policiers et inspiraient la terreur et la crainte même chez leurs homologues simples policiers. Leur chef était une brute épaisse qui était un « retourné ». C'est à dire qu'il avait été autrefois un habitant de l'extérieur épris de liberté et qui semait la terreur dans les rangs de la POLICE EXTERIEURE. Il avait longtemps joué au chat et à la souris avec la POLICE EXTERIEURE au volant de sa célébre MONTREAL noire immatriculée SZ 1 (Spéciale ZAGATOR 1). C'était pour l'attraper que le Pouvoir central paneuropeen avait créé la B.A.V.E. Cette création avait été couronnée de succès, car la MONTREAL avait disparu un beau jour de l'été 2025 ainsi que son Pilote.
Bruno sursauta quand l'alarme du sas d'entrée des ateliers de la Police tonna. Il posa son regard sur l'écran de contrôle et laissa échapper un cri d'effroi : le Commandeur ZAGATOR se tenait devant la porte accompagné de quatre sbires..............

Quant à moi mon corps fut transporté par hélicoptère dans le bâtiment sombre et glacial qui avait été construit en l'année de grâce 2026 dans l'enceinte du château de FALAISE, Ce bâtiment était entièrement édifié sous le niveau du sol, et de terribles histoires, chuchotées dans les coins sombres, circulaient entre nous. EN effet, je fus admis au premier sous-sol du bâtiment M du château de la NEW FALAISE, dans le service MEDICO-LEGAL dirigé par le Docteur Brutus FOLDINGUE de sinistre réputation. En effet, dans sa jeunesse dans la première décennie du siècle, il avait été le créateur des célèbres Maisons Closes X dans lesquelles étaient reformatés les délinquants de la route qui avaient perdus leur six points du neo-permis paneuropéen à points. Ces délinquants étaient condamnés à n'être plus que des usagers des transports en communs et étaient dotés d'une nannopuce implantée dans le cervelet. De ce fait, les autorités étaient certaines que ces porteurs de la puce X ne pourraient pas la retirer sous peine de mort.
Brutus FOLDINGUE attendait avec impatience, le corps de ce délinquant de la route car il ne devait pas perdre de temps. Il n'avait que six heures devant lui pour récupérer toutes les données stockées dans la mémoire de ce Vito CUSINTINO que la BAVE avait éliminé dans la nuit.
Foldingue était excité à la pensée qu'il pouvait enfin connaître l'organigramme de ces rebelles de la route car il avait enfin un corps à autopsier. Il fremit d'horreur à la pensée que la balle du snipper avait pu trop abîmer le cerveau du rebelle. Non ce ravisa-t-il, rien ne pourrait l'empêcher d'établir la représentation schématique des liens fonctionnels, organisationnels et hiérarchiques de l'ANP, et les raisons physiologiques pour lesquellels les rebelles pouvaient survivre à l'extérieur edes cités-bullle.
Brutus Foldingue se voyait déjà à la tête du GRAND MINISTERE DE LA SANTE PAN-EUROPEEN. A cette même heure, le triumviirat avait répondu à la convocation de PAPEDUDIX et............
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par Snake Lun 10 Déc 2012 - 19:33

Pinaise j'avais pas vu !!!!

C'est super bien raconté, d'autant plus qu'on peut aisément imaginer que ça arrivera un jour... vivement la suite :cool: !
Snake
Snake
Adhérent CAFSP.

Messages : 7388
Inscrit le : 14/01/2011
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par bertone Lun 10 Déc 2012 - 19:34

Faudrait en faire une BD . Very Happy
bertone
bertone

Messages : 14265
Inscrit le : 17/03/2011
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par florent Lun 10 Déc 2012 - 19:40

:brv: :brv:
florent
florent
Adhérent CAFSP.

Messages : 14776
Inscrit le : 28/04/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par Invité Lun 10 Déc 2012 - 20:34

J'adore cette série, ça me fait penser à un mélange de Mad Max et Blade Runer mâtiné d'une touche de 1984 et d'Orange Mécanique. Que des bouquins et des films dont je suis vraiment fan.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par Invité Lun 10 Déc 2012 - 20:40

je connais déja et je me régale de les relire, continu comme ça mon vito cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par Invité Lun 10 Déc 2012 - 21:07

Excellentissime ... :brv:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Lun 10 Déc 2012 - 23:15



.KRISSETIAN, IANKIE et FATDIX arrivèrent dans une banale et discrète NEW PRIUS 3000 noire qu'ils laissèrent sur le parking des anciennes halles autrefois haut lieu des Alfistes normands et qui maintenant n'étaient plus qu'une grande carcasse de béton et de ferrailles en ruines. Ils profitèrent de l'obscurité de cette nuit sans lune pour rejoindre la salle de réunion de l'ANP. Cette salle se trouvait dans la crypte de l'église qu'avait toujours chérie PAPADUDIX, et ce grâce à la bienveillance du curé, homme qui dans sa jeunesse avait possédé une petite MITO blanche et qui était d'origine Milanaise. PAPADUDIX leur enjoigna de prendre place autour de la table le forme de trèfle à quatre feuilles qui comportait quatre places. FATDIX s'installa à la droite de PAPEDUDIX comme d'habitude.
Papedudix fut informé que le corps de Vito était entre les mains du Docteur FOLDINGUE et que son GTV était dans les locaux du château de NEW FALAISE dans le box 116 du 5ème sous-sol dans l'attente d'être examiné par ZAGATOR et ses hommes,
- Ils n'ont pas traîné, tonna PAPEDUDIX, nous devons par tous les moyens récupérer le corps de Vito et détruire son GTV avant ces brutes, il en va de la survie de notre monde extérieur.
Que proposez-vous, demanda-t-il?
Krissetian pris la parole et suggéra d'activer les agents relais de l'intérieur de la NEW FALAISE en utilisant les rats voyageurs dressés à rejoindre les villes bulles, car les Pigeons utilisés autrefois ne pouvaient plus franchir les bulles. Ces rats étaient dressés par ALCAPONI, un ancien détenu de la prison de haute sécurité de LA NEW FALAISE, un as de l'évasion et de l'infiltration qui était le chef d'une équipe de contrebandiers dévoués à l'ANP. Lesdits rats étaient équipés des inventions mécaniques et électroniques créées par MANO DE LA RECRE, le roi de la miniaturisation.
Il fut décidé d'équiper deux rats de puces sous-cutanées créées par MANO afin de faire passer des messages sur RADIO-NOSTALGIA dans l'émission « SPECIALE DEDICACE : LES ALFISTES PARLENT AUX ALFISTES » animée par ULTRAVOX,
Avant le levé du jour, la séance fut levée et tous quittèrent discrètement la crypte

Où il est question des Territoires de l'Extérieur

La gestion et le contrôle des territoires de l’extérieur avaient été abandonné par les Pouvoirs Publics à ceux qui avaient décidés de continuer d’y vivre. Les infrastructures routières,ferroviaires et fluviales secondaires n’étaient plus contrôlées par la C.U.P.
Le pouvoir pan-européens avait par contre la maîtrise des autoroutes, des voies des trains à grandes vitesses, des grands fleuves et des couloirs aériens européens, ce qui permettait aux activités économiques et financières mondiale de s’exercer. Le contrôle central de ces grands moyens de communications s’exerçait depuis « LE GRAND PARIS »au sein du Ministère du GRAND CONTROLE DES FLUX EUROPEENS. Ce Ministère détenait des pouvoirs prétoriens et policiers d’exception avec notamment la B.A.V.E. qui opérait sur les voies autoroutières européennes.
Les humains qui avaient choisis de vivre dans les territoires de l’extérieur dépendaient pour leur subsistance de leurs propres initiatives et étaient organisés en communautés autogérées indépendantes réunies dans une FEDERATION INTERCOMMUNAUTAIRE DE L’EXTERIEUR (FIDELE). LA FIDELE était l’organe politique des territoires de l’extérieur. Les habitants de l’extérieur étaient réunis dans des Associations Intercommunautaires Libres Européennes (AILES) dites également les AILES de la LIBERTE. L’A.N.P. à la tête de laquelle se trouve PAPEDUDIX est l’ AILE chargée des Transports de la FIDELE pour le Grand OUEST de la FEDERATION.
Dans les années 20 de ce triste vingt et unième siècle, la FIDELE avait conquis de haute lutte la maîtrise de deux éléments indispensables à son indépendance et sa survie : les réserves d’ énergies fossiles et surtout l’élément indispensable à la Vie sur Terre : l’eau. EN EFFET, la CUP avait dû consentir à l’abandon de toutes les raffineries pétrolières en échange de l’alimentation en eau potables des CITES BULLES, ce qui depuis lors assurait un équilibre des forces entre la CUP et la FIDELE. Un équilibre certes mais un équilibre précaire que l'élimination de Vito et de Alfa allait remettre en question, en effet.............................................
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Lun 10 Déc 2012 - 23:18

En ce dernier Dimanche du mois de mai 1892, Laura jeune milanaise de 18 ans à peine était radieuse. Le petit vent printanier qui soufflait doucement faisait onduler sa longue chevelure blonde qui se teintait de reflets roux à la lumière de ce soleil milanais à son zénith. Elle était belle assise dans ce champ de fleurs qui bordait cette route anciennement baptisée Route communale du Portello, un ancien chemin rural qui reliait la capitale lombarde nommée Milan à la ville de Rho, créée au début du xixe siècle, remplacé par la STRADA STATALE 33, baptisée route du Simplon 1. Cette zone proche de MILAN ne formait pas encore ce quartier du PORTELLO qui ferait partie de la zone 8 de l'agglomération Milanaise dans lequel un certain Monsieur DARRACQ un homme d'affaires et industriel français édifierait une usine ultramoderne dotée des machines les plus avancées de l'époque. Non, en ce jour du Seigneur, le seul bruit qu'on entendait était celui du vent dans les arbres et le chant des oiseaux. Massimo COCCIANTE, le père de Laura était charron et possédait un atelier de fabrication de voitures hypomobiles réputé dans toute la LOMBARDIE et même au delà. A ce moment précis, Massimo était étendu au pied d'un arbre abandonné dans les bras de Morphée. Ce quadragénaire de haute et large stature aux cheveux déjà blancs avait perdu sa femme à la naissance de Laura. Son sommeil était agité. Laura avait remarqué depuis quelques temps déjà ces deux sillons qui creusaient ostensiblement son large front et l'air sombre qui ne le quittait plus.................. .
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par Invité Mar 11 Déc 2012 - 23:17

La suite, la suite ... bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Mar 11 Déc 2012 - 23:33

Laura avait grandie sans autre présence féminine que celle de la fidèle et dévouée servante sicilienne, Maria CUSINTINO. Celle-ci avait quitté son ile natale alors qu'elle était âgée d'une trentaine d'années laissant à CATANE, son mari Peppo CUSITNINO de trente ans son ainé et son jeune fils Roberto. Son mari, devenu impotent à la suite d'une chute de charette, ne pouvait plus ramener d'argent à la maison. CATANE à l'époque était déjà une ville pauvre et Maria dût s'exiler à MILAN où elle entra au service d'un veuf jeune et père d'une fillette à peine plus jeune que son petit Roberto. Les années avaient passées et maintenant Roberto venait d'avoir dix neuf ans : il était grand et large d'épaule, mat de peau et noir de cheveux. Ce qui frappait les personnes qui le croisaient, c'était la couleur bleue métallique de ses yeux qui lui conférait le pouvoir de capter l'attention de ses interlocuteurs. Ce jeune homme ne laissait personne indifférent, et troublait toutes les personnes de sexe féminin qu'il croisait.......
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Mar 11 Déc 2012 - 23:35



.AL CAPONI et MANO DE LA RECRE dormaient encore quand KRISSETIAN se présenta chez eux au petit matin; ils habitaient dans le même bloc 75 du sous-sol 2,0 d'un pavillon PHENIXI des années 70 situé dans un lotissement abandonné qui jadis était situé sur le territoire d'une commune aujourd'hui désertée par ses habitants et qu'on appelait sur la carte MICHELIN numéro 55 (sur l'arrière de la jacquette elle vantait les mérites du MICHELIN XAS asymétrique et valait 1,50F) VERSAINVILLE. Pour les habitants de l'extérieur, cet endroit était synonyme de danger, car il se situait au bord du no-man's land qui le séparait de la NEW FALAISE. Pour L'ANP, cet endroit était au contraire stratégique et nécessaire pour infiltrer des espions et également pour exfiltrer des membres en danger à l'intérieur.
Krissetian rangea sa caisse à savon de NEW PRIUS 3000 sous ce qui restait du garage du pavilllon PHENIXI. Un rayon laser lu sa plaque et l'identifia commme un ami. .Alors, la lvoiture s'enfonça lentement à la verticale vers le sous-sol 2,0 où elle fût déposé aux côtés d'une magnifique 164 v6 3,0litres D.T.M qui appartenait à AL CAPONI et d'une non moins magnifique ALFETTA GTV6 2,5litres qui apppartenait à MANO LA RECRE; elles étaient toutes les deux recouvertes d'une peinture aluminium irisée qui avait pour principal effet de rendre très diffiicile aux SNIPER DE LA BAVE la capture laser de leurs lunettes de fusils.
Les deux hommes avaient compris qu'il se passait quelque chose de grave. Krissetian pris le temps d'expliquer la situation. AL CAPONI s'éclipsa quelques instants et revint en déclarant :
« Je vous présente STARSKY et HUTCH, mes deux rats les plus véloces que j'ai capturé dans les sous-sol du château de la NEW FALAISE. Ils vont transporter les informations à faire passer à ULTRAVOX pour activer nos deux contacts qui devront aider les membres du commando chargé d'exfiltrer le corps de Vito et de détruire les documents secrets que contient GeTeVe, son inséparable et aimée ALFETTA. ».

KRISSETIAN donna les instructions verbales qu'il avait reçues de PAPEDUDIX. Ces instructions ne devaient jamais être écrites par mesure de sécurité et devaient être oubliées après transmission. A cet effet, il existait la potion du BISCIONE dite potion de l'oubli dont la recette est la suivante : .

PRENDRE un plat en forme de losange,
du serpent tué depuis peu,
4 ailes de coleoptères
116 gouttes d'huiles de synthèse 5/40 et minérale 20/50
1.55 GRAMMES DE POIVRE
75 trèfles à quatre feuilles, mais du très bon, de celui que l'on trouve aux PAYS BAS
Porter à ébullition pendant 1.45 ou 1.46 ou 1.47 minutes, tout en disant 33, 33, 33, après avoir haché et mélangé le tout dans un enjoliveur arrière gauche (primordial et impératif) de coupé BERTONE.

A chaud, filtrer à travers une capote bleue nuit de spider.

Récupérer le produit final dans un petit récipient contenant le virus alfaN1 recueillie à l'aube sur deux arbres à cames à la tête d'une équipe composée d'un initié de l'ANP et les TWIN-SISTERS nommées GIULIA et GIIULIETTA (uniquement) venues de FLORIDE en CARAVELLE.

A froid, enrouler dans du papier à cigarette stocké dans une boite à gant d'un GTV ou d'une MONTREAL.
Avaler en piquant un SPRINT

à suivre
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par Invité Mer 12 Déc 2012 - 13:42

drunken bounce bounce bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Ven 14 Déc 2012 - 7:11

AVANT de repartir KRISSETIAN remis deux doses de potion d'oubli à AL CAPONI et MANO DE LA RECRE puis il s'isola et avala une dose de la potion de l'oubli que PAPEDUDIX lui avait donné avant de l'envoyer en mission.

MANO DE LA RECRE se mit immédiatement au travail et grava sur deux nano-puces les messages que RADIO NOSTALGIA aurait à transmettre afin d'activer l'agent ARNA 33 et MILANO 75.
Parmi de nombreux messages sans importance, il grava ces deux textes :
- "Juliette rappelle-toi : je te veux et je t'aurai". Ce message était destiné à l'agent ARNA 33
- "MITO n'est pas MYTHO mais ROMEO, man, le monde c'est toi". Ce message était destiné à l'agent MILANO 75.
De son côté MANO DE LA RECRE préparait ses deux rats voyageurs
STARSKY était un rat gris très costaud et poilu aux petits yeux noirs et inquisiteurs alors que son homologue HUTCH était un rat de laboratoire albinos aux grands yeux rouges et rêveurs. Tout les opposait à l'exception de leur mission.
La nanopuce peut cumuler plusieurs fonctions. En conséquence,MANO DE LA RECRE chargea dans la mémoire de la nanopuce destinée à chacun des rats voyageurs un logiciel de Géo Transpondeur de Voiries (G.T.V.). qui guidera lesdits rats lors de la mission. Quand il fût prêt, AL CAPONI installa sous la queue de chacun de STARSKY et HUTCH une nanopuce et ils partirent vers LA NEW FALAISE............
.

Massimo COCCIANTE en effet avait le sommeil agité car l'ensemble de ses pensées étaient tournées vers cette lettre qu'il avait reçue de France. Le cachet de la Poste indiquait le nom d'une commune proche de PARIS qui s''appelait "SURESNES". La lettre était partie de SURESNES le 18 mai 1892 et émanait d'un certain Monsieur Alexandre DARRACQ, Ingénieur et chef d'entreprise français dont Massimo n'avait jamais entendu parler. Dans la lettre, Monsieur DARRACQ expliquait qu'il avait créé l'année précédente une marque de BICYCLETTTES qu'il avait appelée "GLADIATOR"
Il faut rappeler ici que les dernières décennies du dix neuvième siècle furent très prospères dans une Europe très stable qui résultait des décisions prises par les puissances européennes après la chute de l'Empereur Napoléon 1er. Cette période qui figure dans les livres d'histoire de France, sous l'appellation "La Belle Epoque" , se terminera avec la Première Guerre Mondiale. Cette époque verra l'apparition de nombreuses inventions ou les perfectionnements d'inventions un peu plus anciennes. La bicyclette est de ces inventions ou perfectionnements. La bicyclette connaît alors un engouement jamais atteint avant cette date permettant à l'être humain de s'affranchir de la lenteur de la marche humaine et une émancipation de la femme, les élégantes modernes portant pour la première fois, dans l'histoire, des pantalons. Ce que ne manquèrent pas de combattre les défenseurs de la vertu et de la morale. Par rapport à la marche, le vélo est trois fois plus efficace à effort égal et entre trois et quatre fois plus rapide.
Après la guerre de 1870, un inventeur française a l'idée d'utiliser les fourreaux de sabre devenus inutiles pour remplacer les profilés pleins par ces tubes. D'où un allégement considérable de l'ensemble.
En 1884, John K. Starley de la société the Coventry Sewing Machine Company (« société des machines à coudre de Coventry »), qui deviendra Rover, invente la « bicyclette de sécurité » avec des roues de taille raisonnable et une transmission par chaîne. Un engrenage plus grand à l'avant (le plateau) qu'à l'arrière (le pignon) fait tourner la roue arrière plus vite que les pédales ne tournent, ce qui permet à ce type d'engin d'aller vite même sans une roue géante.
John Boyd Dunlop invente le pneumatique en 1888 (brevet français n° 193 281 déposé par John Boyd Dunlop le 1er octobre 1888 : « Garniture de jante applicable aux roues de véhicules. ») qui contribue à améliorer encore le confort du cycliste.
Edouard Michelin perfectionne cette invention en déposant en 1891 un brevet de «pneu démontable» : la chambre à air.
Les bicyclettes de sécurité de 1890 ressemblent déjà beaucoup aux bicyclettes actuelles.
Alexandre DARRACQ écrit à Massimo que les bicyclettes et notamment celles portant sa marque "LES CYCLES GLADIATOR" permettront aux ouvriers et gens de petites conditions de se déplacer pour travailler ce qui conduira à une évolution sociale importante. On passera de la bicyclette objet 'bourgeois et de loisir"à la bicyclette objet "utilitaire". Monsieur DARRACQ écrit, encore à Massimo, que la production industrielle de la bicyclette permettra une diffusion plus large et de baisser le coût de l'acquisition d'un tel objet.
Un ingénieur Milanais qui travaille pour Monsieur DARRACQ dans ses ateliers de SURESNES lui avait parlé de Massimo au cours d'un réunion qui avait pour objet la fabrication à l'étranger et notamment en Italie des Cycles GLADIATOR.
Massimo savait que la société civile changeait et pressentait la nécessité de diversifier ses productions mais cela demandait de gros investissements. Fallait-il risquer une partie de sa fortune? Il n'avait pas de fils qui pourrait poursuivre son oeuvre; Dans ce cas fallait-il investir? Tout cela se bousculait dans la tête de Massimo et cela perturbait son sommeil........

.
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Ven 14 Déc 2012 - 18:17

Coup de gueule de TITINE
SUS AUX AYATOLLAHS DE L'ANTI-BAGNOLE qui se déplacent en jets privés, hélicoptères, berlines rapides, yachts de luxe,

ALFISTES DE TOUS PAYS UNISSEZ-VOUS........QUAND IL REVIENDRA LE TEMPS DES VRAIS MOTEURS ET ROUGES ALFA ..................si j'ai l'échappement à terre c'est de la faute à MA MERE (NOËL), les spoilers dans le ruisseau c'est de la faute aux ECOLOS................ALFISTES OUTRAGES...ALFISTES BRISES....ALFISTES MARTYRISES......MAIS ALFISTES LIBRES

ALFISTES DE TOUS PAYS UNISSEZ-VOUS
Plagiat de l'appel du 18 juin 1940 par TITINE :
Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des ministères de l’INDUSTRIE de L’ENVIRONNEMENT DE L’INTERIEUR DES TRANSPORTS et consorts, ont formé un escadron de la mort de l’automobile à moteurs à explosion.

Cet escadron, alléguant la nocivité de nos moteurs, s'est mis en rapport avec l'ennemi verdâtre pour mener le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force répressive et le prix des carburants enfantés par l’ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les moyens déployés, la tactique des Ennemis de l’AUTO qui nous menacent. Ce sont ces moyens et tactique qui nous harcèlent sans susciter aucune réaction de la part des usagers de la route au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour LES ALFISTES. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car LES ALFISTES ne sont pas seuls! Ils ne sont pas seuls ! Ils ne sont pas seuls ! Ils ont un vaste mouvement de passionnés derrière eux. Ils peuvent faire bloc avec les autres collectionneurs et passionnés de moteurs qui tiennent la route et continue de rouler, rouler, et re-rouler. Ils peuvent et ont le devoir de lutter.

Cette lutte n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette lutte n'est pas tranchée par la lutte des seuls passionnés de France. Cette lutte est une lutte mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour triompher un jour de nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force des Politiques, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force une supérieure. Le destin du monde automobile passion est là.

Moi, TITINE fille du Nawacks, , j'invite les pilotes, les conducteurs lambdas et même les petits chauffeurs qui se trouvent devant leur écran ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs voitures ou sans voitures, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des moteurs ou simples bricoleurs de n’importe quel jours de la semaine qui se trouvent devant leur écran ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance alfiste ou autre ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.

Demain, comme aujourd'hui, j’écrirai sur le FORUM



(avec toutes mes excuses au Général pour ce plagiat, mais moi TITINE je suis passablement énervée
et signe à visage découvert

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Photos10
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Sam 15 Déc 2012 - 7:17

BRUNO ordonna à l'ordinateur central l'ouverture du sas d'entrée des Ateliers de la POLICE. Zagator et ses quatre subordonnés seprécipitèrent dans le sas de décontamination où ils devraient attendre dix minutes. Bruno avait préparé la salle dans laquelle le GTV de Vito serait ausculté et analysé. Après dix minute, les visiiteurs firent leur entrée dans l'atelier.

Zagator s'adressa à Bruno dans ces termes :
«Capitaine, avez-vous reçu le feu vert du Ministre m'autorisant à saisir le véhicule de ce rebelle?
« Non, Commandeur.
ZAGATOR explosa de colère, les Politiques allaient encore une fois entraver les forces de Police qui pourtant étaient le rempart armé et zélé, protecteur de la C.U.P,
A cet instant, le teléphone intégré dans la branche droite des lunettes de ZAGATOR vibra.
Il entendit un message de Code noir; Un événement gravissime était entrain de se réaliser et il devait réintégrer immédiatement ses quartiers. Avant de partir, il ordonna à Bruno de s 'activer pour l'obtention de l'autorisation de saisie avant son retour qu'il espérait rapide..

Bruno, que ses camarades appelaient Bruno QI à cause de sa grande intelligence (du moins le croyait-on, c'est pourquoi il se considérait plutôt lui-même comme un Bruno cru), entreprit pendant leur absence de récupérer en douce les deux arbres à cames du GTV. Il avait en tête l'intention de les refiler à son frère Jacques, qu'il considérait comme digne d'un don, et qui pour l'heure dormait en haut du clocher, depuis qu'il lui avait posé la question [de savoir s'il dormait]... Ce dernier admirait, depuis son enfance et ses vacances chez son grand-oncle Christian, les anciens mécanismes d'horlogerie,
LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Splend10
et se réfugiait souvent près de l'un d'eux. Tout en les cachant de la sorte très astucieusement, il ne courait donc aucun risque que son frère Jacques éliminât les précieuses pièces à la faveur, par exemple, d'un nettoyage d'entrepôt pour cause de déménagement à Carcassonne. Ainsi donc, il vit tôt que personne ne pourrait se tailler avec le bel engin, sans toutefois que son impossibilité de fonctionner se révèle irréversible. Il se méfiait des pouvoirs devenus exorbitants de ce Zagator à la peu lisse qui ne s'était jamais remis de la perte de sa Montréal noire. .
_________________
AL CAPONI était inquiet car Starsky et Hutch étaient partis vers la NEW FALAISE depuis bientôt deux heures maintenant. Pour se rassurer, il repassait mentalement toutes les étapes de ses protégés qui avaient utilisés le chemin des canalisations d'alimentation en eau potable de la NEW FALAISE pour s'introduire à l'intérieur de la Cité Bulle.
Soudain, le transpondeur spatiotemporel d'AL CAPONI capta le signal ADN du rat voyageur HUTCH. Celui-ci se présenta au rapport deux minutes plus tard. AL CAPONI ôta la nano-puce et se dirigea promptement vers le laboratoire de MANO LA RECRE. Il introduisit la nano-puce dans la fente d'une tirelire en forme de cochon rose et reçu immédiatement sur la face interne de son verre de lunette droit le film détaillé de la mission.
Cela va répondre à la terrible question qui vous taraude depuis quelques lignes : mais où est passé STARSKY. Les rats sont des êtres vivants organisés socialement et très hiérarchisés. STARSKY dans la société souterraine de la NEW FALAISE, royaume des rats, jouissait d'un statut très élevé. Contrairement à HUTCH, rat de laboratoire, créé par et pour l'Homme, STARSKY était un rat libre et coopérait librement avec les rebelles. Celui-ci avait reçu une autre mission d'une très haute importatnce qui devait avoir pour résultat de mobiliser toutes les forces de POLICE de la NEW FALAISE en surface afin de permettre les exfiltrations de Vito et de son Alfetta. Et cela est une autre histoire..
Bruno s'é tait assoupi peu après le départ de ZAGATOR et de ses quatre larrons, en écoutant clandestinement RADIO NOSTALGIA la radio interdite, grâce aux nano-puces greffées dans chacune de ses deux oreilles pour la stéréophonie. Le jingle de l'émission d'ULTRAVOX « SPECIALE DEDICACE : LES ALFISTES PARLENT AUX ALFISTES » le tira d'un cauchemar où il était question de "Frère Jacques, de clocher, de mécanismes d'horlogerie, d'amputation des arbres à cames de GetEvE, de ZAGATOR et de sa mythique BLACK MONTREAL et de CARCASSONNE. Il pensa à un message subliminal de son Grand Maître Spirituel qu'il vénérait sans le connaître n'ayant pas encore fait ses preuves pour son initiation.
La voix gutturale et profonde d'ULTRAVOX le ramena à la réalité, il tendît les deux oreilles pour écouter le programme des dédicaces
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Jeu 27 Déc 2012 - 7:32

Bruno tout en écoutant distraitement les messages d'ULTRAVOX ne cessait de penser à ce cauchemar. il sortit de ses pensées à l'écoute d'ULTRAVOX qui annonçait la dédicace suivante :
"de la petite Eva à son papa aimé : "MITO n'est pas MYTHO mais ROMEO, man, le monde c'est toi".
"de la petite Eva à son papa aimé : "MITO n'est pas MYTHO mais ROMEO, man, le monde c'est toi".
Et ULTRAVOX annonça le titre suivant des années 80 chanté par MIKO MISSION "THE WORLD IS YOU"

https://youtu.be/THGhHlVm_Gk

Le coeur de Bruno se mit à battre comme jamais auparavant et ses tempes lui faisait affreusement mal, mais il était heureux, le moment était arrivé : il n'était plus désormais le Capitaine Bruno mais........l'agent MILANO 75 de l'A.N.P.
Maintenant tout était clair le Grand Maître lui avait indiqué sa mission et son initiation venait de débuter....

vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Jeu 27 Déc 2012 - 7:32

il n'écouta pas la dédicace suivante lançée par ULTRAVOX :
- Maintenant de la petite Aude à sa maman aimée : - "Juliette rappelle-toi : je te veux et je t'aurai".

- Maintenant de la petite Aude à sa maman aimée : - "Juliette rappelle-toi : je te veux et je t'aurai"
Et ULTRAVOX annonça le titre de 1983 du groupe "LES COSTARS" : je te veux.
https://youtu.be/8SYn3F8QaL0


Ce message était destiné à l'agent ARNA 33 qui venait de se réveiller en sursaut d'un cauchemar identique à celui qu'avait fait MILANO 75. Elle appuya sur le lobe de son oreille gauche afin d'éteindre le son qui provenait des nano-puces greffées à l'intérieur de ses conduits auditifs afin de ne pas réveiller son compagnon qui dormait du sommeil profond du juste, à ses côtés. Elle lui planta une minuscule aiguille dans la nuque afin de le maintenir longtemps endormi car elle devait accomplir sa mission et pour cella elle devait se garantir un minimum d'avance temporelle.
Elle n'était plus cette magnifique jeune femme soumise à son compagnon mais ARNA 33, agent de L'ANP dont l'initiation venait de débuter.
Elle extirpa doucement son corps nu de déesse slave qu'elle recouvrit promptement d'une combinaison noire qu'elle avait dissimulée depuis très longtemps Aussitôt après avoir enfilée sa combinaison ses cheveux et ses yeux s' assombrirent pour devenir d'un noir profond et son ventre rond redevint plat........

vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par Invité Jeu 27 Déc 2012 - 23:03

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 4205929361

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Ven 28 Déc 2012 - 6:46



.Avec le retour du rat-voyageur HUTCH, AL CAPONI s'autorisa enfin une petite pause. Il consulta sa montre, non pas pour y lire l'heure mais pour regarder les flashs infos qui se bousculaient sur les chaines de la C.U.P. TELEVISION, de plus en plus alarmistes au fil des minutes. AL CAPONI, allongé sur un canapé de cuir rouge, pensa que la deuxième mission confiée à STARSKY était désormais engagée.
Revenons deux heures en arrière afin d'observer le déroulement de la mission de nos deux compères STARSKY et HUTCH. Ils progresseront de concert pendant tout le périple vers la NEW FALAISE, guidés tant par leurs nanopuces que par l'intelligence de STARSKY qui toute sa vie avait évolué dans les entrailles de notre mère à tous : la Terre. La technologie ophtalmique de cette troisième décennie du vingt et unième siècle leur permettait de voir sous terre grâce aux fibres optiques qui soupoudraient leurs moustaches. Apprès une heure d'une progression rythmée et silencieuse, ils arrivèrent au point de rendez-vous avec l'émissaire d'ULTRAVOX, qui restera sous le couvert de l'anonymat par mesure de sécurité (également pour toi, lecteur, qui pourrait sans le vouloir trahir ULTRAVOX, prends garde, ILS TE SURVEILLENT). Ce point de rencontre était situé dans le sous-sol du choeur de l'Eglise Saint-Gervais-Saint-Protais, à l'emplacement d'une grotte oubliée où venait se recueillir Guillaume encore dit le Bâtard comme l'affirme la tradition orale du peuple des rats; D'aillleurs, il est troublant et avéré que la construction de ladite Eglise commença en 1066, l'année où GUILLAUME devint le CONQUERANT.
Mais, ne nous égarons pas, revenons à nos rats. L'émissaireque l'on appelera ANONYMA extruda les deux nanopuces et disparu comme il était arrivé, c'est à dire subitement.
STARSKY ordonna à HUTCH, après lui avoir transmis mentalement un plan à usage unique pour le retour de réintégrer le camp de base et disparu comme il était arrivé, c'est à dire silencieusementSTARSKY attendit un long moment avant de quitter le lieu de rendez-vous, afin de s'assurer qu'aucun espion ne l'avait suivi; il retrouva la canalisation d'eau souterraine alimentant le château de NEW FALAISE où il devait localiser les lieux de détention de Vito et de son automobile. Cela fait, il devrait géolocaliser lesdits lieux afin de les communiquer le moment venu aux deux équipes de récupérateurs à la tête desquelles se trouvaient les agents ARNA 33 et MILANo 75; Il ne devait pas échouer, car cette dernière phase de la mission était la condition sine qua non de l'intervention des récupérateurs.
SA position sociale élevée dans le monde souterrain des rats lui ouvrait de nombreux sous-sols et notamment le sous-sol 9,0 de l'escadron ALFA 6 de l'armée des rats : l'escadron chargé des interventions en surface. Ses fonctions d'Ambassadeur plenipotentiaire pour le Monde Extérieur étaient très importantes et c'est à se titre qu'il se présenta devant le Chef de Corps de l'escadron ALFA 6, Pour des raisons de secret, il ne filtrera rien de cet entretien. Mais, ce qui est sûr, c'est que l'escadron ALFA 6 se manifesta à la surface où un vent de panique se leva. Parce que les cités-bulles étaient confinées dans un air filtré où tous virus étaient détruis, les habitants avaient perdus une quantité non négligeable d'anticorps et étaient de ce fait très fragiles. Vers quatorze heures, un enfant dit avoir vu une bête poilue avec une grande queue dans son aire de jeux. Etant d'ordinaire très affubulateur, sa mère ne prêta pas de crédit aux dires de son fils, et le mit en quarantaine dans sa chambre.Vers quatorze heures trente, un pensionnaire d'une maison de dévitalisation lente, autrefois appelée « maison de retraite » du cercle central, retrouva ses jambes de ses vingt ans, bien qu'étant âgé de cent vingt et un ans, quant il détala comme un lapin à l'apparition d'un museau d'un zockor de Sibérie pointant au sommet de sa cuvette de WC. Le pauvre homme, qui avait été juge des tutelles dans un passé lointain, son pantalon au bas des chevilles ne pût se faire entendre de l'infirmière chef qui pour toute réponse lui administra un sédatif. Ces dames ont mal réagis et seront responsables devant leurs semblables de la tragédie qui s'ensuivra pour la C.U.P. L'opération ZOANTHROPIA RATTUS avait commencée et ceux qui avaient la malchance de croiser un rat ALFA 6 étaient immédiatement frappés de zoanthropie c'est à dire qu'ils se croyaient métamorphosés en rat. Frappés du syndrome mélancolique, au sens médical du terme, ils se mettaient alors en tête de contaminer leurs semblables restés « sains » et qui étaient devenus leurs ennemis. LA NEW FALAISE était en danger et...........
----------------------------

Massimo COCCIANTE, en bourgeois qu'il était, s'inquiétait également de l'avenir matrimonial de sa fille Laura. Celle-ci devrait épouser un jeune homme de sa condition et ne pas subir la honte sociale d'une mésalliance. Il avait bien ressenti dans son coeur de père l'attirance que Laura éprouvait pour ce jeune Roberto qui venait d'arriver de sa Sicile natale. Son devoir de père lui commandait de trouver une solution à ce problème rapidement. En effet, il devait éloigner le jeune Roberto de sa fille, d'une part, et d'autre part il se devait de ménager l'honneur maternel de Maria sa fidèle servante qui s'était toujours vertueusement comportéé à son encontre se réfugiant dans sa condition de veuve à jamais inconsolable.
Employant Roberto dans son atelier de carrosserie hyppomobile, il avait durant ces quelques semaines passées, déceler chez celui-ci un don naturel pour les choses manuelles et un esprit doué pour l'apprentissage. Il avait parlé avec Roberto, et avait découvert chez ce jeune homme un franc enthousiasme pour les nouvelles techniques qui faisaient leur apparition en cette fin de siècle qui avait vu la naissance de la propulsion à vapeur, du téléphone, de l'électricité, entre autres et surtout qui avait vu la naissance des premiers engins à moteurs, qui le pensait-il allait reléguer la traction animale au rayon des choses dépassées et du passé..
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par Invité Ven 28 Déc 2012 - 22:30

bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Sam 29 Déc 2012 - 11:35

Il pressentait que cela allait changer la face du monde et il devinait que ces nouveaux instruments mis entre les mains de l'Homme allaient changer son environnement et s'accompagner d'un développement industriel jamais atteint jusqu'à ces jours.
Massimo était conscient de tout cela, et il se devait d'être parmi les premiers à emprunter cette voie du progrès en marche et ne surtout pas rester sur le quai du passé. C'est tout cela qui agitait ses nuits,

Un petit chatouillis sur le nez le réveilla doucement. En soulevant lentement ses paupières, il cru qu'un ange s'était penché sur lui. Il revint vite sur terre en constatant que sa fille Laura tenait dans ses mains la tige d'herbe, coupable de son réveil. Un large et franc sourire éclaira son visage d'habitude si sombre : il avait trouver la réponse à ses questionnements. Il allait envoyer Roberto en France dans cet ouest parisien où bruissait un vent de progrès chez ce Monsieur DARRACQ, où il se formerait aux nouvelles techniques, très loin de Laura. Les deux problèmes qui taraudaient l'esprit de Massimo étaient solutionnés. Il devait maintenant s'en ouvrir à Maria et à son fils.
Laura ne remarqua pas que les rides du front de son père étaient moins profondes,

Le lendemain après le déjeuner, il exposa ses volontés à Maria qui accusa le coup en sa qualité de mère qui venait tout juste de retrouver son fils mais elle se devait de ne pas être égoïste. Son coeur aimant de mère lui commandait de conserver son fils près d'elle, mais sa raison lui disait que cette opportunité d'envisager un avenir meilleur que celui auquel la condition sociale de ce fils aimé le prédestinait ne se présenterait pas deux fois. En toute connaissance de cause, elle ccepta de voir partir ce fils vers ce pays inconnu, la France et en particulier vers ce PARIS de la Belle Epoque, que l'on disait être le lieu de tous les plaisirs et de tous les avenirs

Le soir même Massimo écrivit une lettre à Monsieur DARRACQ, le remerciant de sa proposition qu'il considérait avec toute l'attention qu'elle méritait. Mais, il demandait la possibilité d'envoyer un jeune apprenti se former auprès des ouvriers et compagnons français, avant de prendre la décision d'un partenariat. Il prendrait en charges sur ces propres deniers, le coût de la formation technique de son protégé,
L'hébergement serait assuré par un cousin napolitain de Massimo, Ingénieur de son état le Dottore CARBONI qui avait notamment participé à la construction originairement à titre provisoire par la Soociété « Gustave EIFFEL & Cie », pour l'Exposition Universelle de 1889, de cette Tour qu'on n'appelle pas encore « Tour Eiffel » mais plus prosaïquement « Tour de 300 mètres ». Cette tour de fer puddlé qui pour la majorité des écrivains et des artistes contemporains défigure le Champ de Mars et ne pourrait que nuire à la réputation de la Ville dans le futur. Ses 300 mètres de hauteur lui ont permis de porter le titre de « plus haute structure du monde » jusqu'à la construction en 1930 du Chrysler Building, à New York.
Roberto arrive à PARIS le 7 juin 1892. Ce jour est également le jour du décès brutal d'Alfred RENAULT, le père d'un jeune adolescent né le 12 février 1877, de quatre ans le cadet de Roberto, répondant au prénom de Louis. Ce jeune Louis deviendra le patron de la plus grande entreprise de France. Le Dottore CARBONI habite à MONTMARTRE non loin des usines d'un certain Léon SERPOLLET qui a mis au point en 1885, un tricycle à vapeur, Roberto entendra vite pétarader ce trentenaire juché sur une de ses inventions à travers les rues de Paris.
Le Dottore CARBONI partage son existence avec sa mère et son jeune compagnon, Julius, trè gai et charmeur de nature. Julius est de nationalité Belge, bien que noir de visage et blond de pelage comme tout berger malinois de bonne naissance et devient rapidement inséparable de Roberto. Roberto passera bientôt, ses moments de liberté, à arpenter en compagnie de Julius les rues de PARIS, cette capitale en pleins travaux que trois décennies plus tôt, un certain Baron HAUSSMANN avait tant transformé, réalisant en cela les voeux du philosophe Voltaire,.
C'est d'ailleurs lors de l'une de ces escapades que, grâce à la fugue d'un Julius facétieux, Roberto fera la connaissance de deux personnes qui changeront sa vie et celle de son bienfaiteur, Massimo.
En ce 12 février 1898, Roberto âgé maintenant de vingt cinq ans est heureux, car il vient de réussir son examen d'ouvrier d'art et maîtrise bien la mécanique. Son patron, Monsieur DARRAQ a cédé en 1897 sa marque de cycles GLADIATOR et entame la production de quadricycles automobiles. Roberto est emballé par cette nouvelle orientation et par courrier il ne tarde pas à s'en ouvrir à son protecteur Massimo COCCIATNE pour lui donner son sentiment que l'automobile est le futur des modes de transports terrestres qui mettra la traction animal aux rayons d'un passé révolu.
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Dim 30 Déc 2012 - 5:32

L'alarme sonne , également, dans le premier sous-sol du bâtiment M du château de la NEW FALAISE, dans le service MEDICO-LEGAL dirigé par le Docteur Brutus FOLDINGUE, alors que ce dernier s'apprête à commencer l'étude du cerveau de Vito,
En sa qualité d'épidiomologiste réputé, le Grand Ministère de la Santé pan-européene lui ordonne de déclencher le plan GRANDE TOURNEE ANTIVIRALE (GTA) niveau 0. Le visage du Docteur Brutus FOLDINGUE devient soudainement livide car jamais, jusqu'à maintenant , le niveau 0 du plan GTA n'avait été déclenché ni même envisagé tant cela paraissait impenssable aux autorités de la CUP. Avant de quitter le service MEDICO-LEGAL, Brutus FOLDINGUE demande à l'infirmière en chef Bella TORELLI SAINTEROSE de placer le corps de Vito dans le sas de maintient en vitalisation. Il est conscient qu'il enfreint, en ce faisant, le sixième des six commandements de la Médecine Médicolégale Paneuropèenne qui réserve aux seuls hauts dignitaires l'utilisation de la technologie de maintient en vitalisation. Mais, Brutus est prêt à prendre ce risque au nom de la science et de la survie de la cité-bulle de la NEW FALAISE. Bella exécute les ordres de son supérieur tout en prenant la précaution de rédiger un rapport à ce sujet immédiatement, qu'elle n'oublie pas de faire parapher et signer par Brutus FOLDINGUE.
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par bertone Dim 30 Déc 2012 - 9:48

Je me demande un truc ..... scratch
Tu écris l'histoire au jour le jour, au fil de ton imagination ou tu la connais déjà dans son intégralité et tu en balance un petit bout chaque jour ?
bertone
bertone

Messages : 14265
Inscrit le : 17/03/2011
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par vito116 Dim 30 Déc 2012 - 10:30

J'ai commence d'écrire cette histoire en 2011 au jour le jour sur le forum arnp et aujourd'hui elle continue de s'écrire moins vite à cause de mes multiples activités professionnelles et privées
Sur Arnp je suis plus en avant dans l'´histoire (naissance de Vito et la raison pour laquelle Vito est de retour la nuit où´ la. BAVE le descend
Veux. Tu. Toute. L'histoire. ou par morceaux
vito116
vito116

Messages : 264
Inscrit le : 05/10/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161 - Page 2 Empty Re: LES CHRONIQUES DE TITINE VITACKS8161

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum